D'après toi, qui… ?

Intérêt pédagogique : découvrir ce que sont les stéréotypes, favoriser l'égalité homme/femme.
Préparation : préparer sur des feuilles individuelles, le tableau avec les affirmations et les choix de réponses (plutôt les filles, plutôt les garçons, les deux). Inscrire les affirmations sur des feuilles pour les montrer à l'ensemble du groupe. Rechercher des illustrations ou des exemples pour chaque affirmation (équipe de foot féminin).
Atelier collectif n°CA1019

Activité proposée par Francas

À partir de 6 ans

1 module

Coût peu élevé

Pas de cuisson

Partagez cette fiche sur les réseaux

Les étapes

  • 1. Afin de se questionner et discuter sur les stéréotypes, l'animateur propose d'échanger sur les visions des enfants sur des situations quotidiennes. L'animateur montre et énonce chaque affirmation, les unes après les autres. Les enfants remplissent au fur et à mesure le tableau individuellement sans communiquer avec ses camarades. Les enfants mettent une croix dans la case qu'ils considèrent correspondre à ce qu'ils pensent. L'animateur laisse quelques minutes pour finir de compléter le tableau. TABLEAU : D'après toi, qui…? Répondre par une croix dans la case correspondante (3 réponses possibles : les filles, les garçons ou les deux). Voici les affirmations possibles : d'après toi, qui ? : se maquille, se bat, aime les maths, peut pleurer, aime les voitures, porte des bijoux, a les cheveux courts, a les cheveux rasés, aime l'informatique et les jeux vidéo, s'occupe des bébés, tricote, peut diriger un pays ou une entreprise, porte des cravates, aime le rose, fait de la danse, met du bleu…
  • 2. Puis, l'animateur procède à la mise en commun : l'animateur lit les phrases et demande aux enfants de lever la main lorsqu'ils ont noté une croix pour cette affirmation dans leur tableau. Exemple : "Qui a les cheveux longs ? Si vous avez coché la case : plutôt garçon à cette phrase, levez la main."
  • 3. L'animateur note le nombre de voix obtenues pour chaque phrase. Une fois toutes les lignes traitées, l'animateur propose de discuter des réponses obtenues. Auparavant, il est précisé qu'il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. L'animateur fait attention aux jugements et aux moqueries. Bien rappeler que si untel ou unetelle veut jouer à la poupée, il a le droit. Chacun est libre d'agir comme il le souhaite.
  • 4. Pour lancer le débat, l'animateur peut poser des questions sur la phrase. Exemple : "Pourquoi vous pensez que la femme doit… plus que l'homme ?" ou "Pourquoi cette activité doit être faite par les garçons et pas par les filles ?", puis, l'animateur peut donner des exemples pour montrer des situations concrètes. Après les discussions, l'animateur propose de définir ce que le groupe pense de ces situations. L'animateur, pour terminer, lit ce qu'est un stéréotype. Stéréotype : le stéréotype est une idée acceptée sans réflexion et sans avoir été soumise à un examen critique. Il est répété par une personne ou un groupe de personne. Il finit par déterminer les manières de penser, de se sentir, d'agir. Nous sommes toutes et tous amenés à véhiculer des stéréotypes.